Injections d'acide Hyaluronique

Comble les rides et redonne du volume

Les injections d’acide hyaluronique ou de collagène permettent de combler la cassure du derme et donnent des résultats immédiats utilisant des produits résorbables sur tous les types de rides.

Les injections de comblement permettent aussi de donner du volume, un galbe aux lèvres, pommettes, joues, menton, front.

Les produits implantables seront choisis en fonction :

♦ Du choix des patients
♦ Du type de besoin : rides, ridule, volume 
♦ Du type de peau (fine, épaisse) 
♦ De l’âge du patient 
♦ Du risque d’allergie

Qu'est-ce que l'acide Hyaluronique ?

L’acide hyaluronique (AH) est une molécule naturellement présente dans le derme, les articulations, le cartilage ainsi que dans l’œil. L'organisme en fabrique environ cinq grammes par jour pour le renouvellement des tissus cutanés.

L’injectable utilisé en esthétique est obtenu par des procédés biotechnologiques : des micro-organismes sont cultivés dans des fermenteurs et produisent naturellement la molécule d'AH. Le produit de synthèse ainsi obtenu est identique à celui produit par le corps. Il n’y a donc aucun risque d’allergie.

Plusieurs facteurs ont une influence sur la durée des résultats et l’effet volumateur.

Le degré d’élasticité et de viscosité :

Pour augmenter l'élasticité et la viscosité du gel, les molécules d'AH sont liées entre elles par un agent réticulant, le plus souvent le BDDE (1,4 butanediol diglycidyl éther). Plus le degré de réticulation est élevé, plus l’effet sera long entre six à quinze mois selon les cas. Pour que l’effet ne disparaisse pas complètement, il est conseillé de renouveler une injection après neuf à douze mois. Cela permet le plus souvent d'en réinjecter moins que la première fois puisqu'il en subsiste encore une petite quantité.

Capture d’écran 2020-02-10 à 11.33.30.pn

Vidéo : Acide Hyalutonique

La taille des particules :

La calibration de la taille des particules permet de modifier la dispersibilité du produit dans les différentes couches de la peau. Plus la taille de la particule est grande, plus on obtient un effet volumateur important.

L'acide hyaluronique est très fluide et se place facilement. L'injection distribue aisément en une fois le produit dans la zone traitée. Grâce à sa texture souple qui le rend très malléable, le médecin peut masser l'AH pour le mettre bien en place sans que cela soit douloureux pour le patient.

Les résultats attendus ?
Comblement des rides

Les rides creuses et statiques (sillons naso-géniens, plis d’amertume, rides autour de la bouche, etc.) donnent un air triste ou fatigué.

On peut traiter une ride isolément lorsqu’il s’agit d’un petit défaut peu marqué. Mais, à partir de la quarantaine, traiter la ride seule n’est pas la meilleure solution car le comblement rendra plus visible la fonte graisseuse qui entraîne le relâchement de la peau.

Repulper les lèvres

Avec le temps, les lèvres tendent naturellement à s’assécher ou à perdre du volume, ce qui leur donne une apparence plus fine et une définition moins nette.

La peau des lèvres étant très fragile, les effets du vieillissement peuvent être plus précoces si elles ne sont pas hydratées correctement.

L’injection d’acide hyaluronique lèvres aide à :

  • Redessiner le contour de la bouche pour sublimer la définition et la ligne des lèvres.

  • Redéfinir la zone du philtrum (l’arc de Cupidon).

  • Augmenter le volume des lèvres pour une meilleure symétrie.

  • Hydrater les lèvres.

Redonner du volume

Avec le temps, la peau subit des altérations liées aux modifications du massif osseux et de la texture cutanée qui diminue de volume et crée un relâchement cutané. On peut traiter un défaut isolé et faire par exemple une injection d’acide hyaluronique cernes mais, le plus souvent, on rajeunit l’ensemble du visage avec un lifting sans chirurgie.

Redonner un coup d'éclat et prévenir du vieillissement cutané

L’injection d’acide hyaluronique dans le visage permet également d’effacer les marques de fatigue. En effet, dès trente ans, la peau met davantage de temps à récupérer. Il est donc nécessaire de lui donner un traitement adapté qui va lui redonner et lui garder toute sa vitalité.

Grâce au Perlane, il est possible de :

  • Resserrer les pores dilatés.

  • Rafraîchir un teint terne.

  • Effacer les yeux cernés.

  • Hydrater une peau sèche.

Action chez les personnes jeunes :

  • Prévient le vieillissement cutané.

  • Rend la peau plus tonique.

  • Retarde l'apparition des premières rides.

Action chez les personnes matures :

  • Stimule une peau affaiblie.

  • Répare les préjudices du temps.

Et

le botox ?

Info pratique 

Tout savoir sur l'acide botulique

La  toxine botulique ne doit être utilisée que sous un étroit contrôle médical. L’injection de toxine botulique (ou Botox®) en France n’est autorisée que par certains médecins spécialistes bien formés : Chirurgiens, Dermatologues, Neurologues, Ophtalmologues.

Commercialisée sous les noms de Vistabel®, Azzalure ou Bocouture en France (seuls produits ayant une autorisation de mise sur le marché) et de Botox® aux Etats-Unis, la toxine botulique (Botox®) est une substance extraite d’une bactérie (clostridium Botulinum).

En très grosse quantité, elle peut provoquer une intoxication grave (le botulisme) mais il faut des doses au moins mille fois plus élevées que celles utilisées pour un traitement. Ceci se produit avec n’importe quelle substance qui a des vertus thérapeutiques à doses normales mais qui peut devenir fatale lorsque les doses sont anormalement élevées (aspirine, digitaline… ).

L’injection de toxine botulique (injection de Vistabel®, Bocouture, Azzalure ou Botox®) n’est pas dangereuse dans le traitement de certaines rides puisque la marge de sécurité est relativement grande.

Comment ça fonctionne ?
Résultats attendus ?

Certains mouvements au niveau du haut du visage (froncements et clignements ainsi que plissement du nez) fortifient les muscles qu’ils sollicitent et sont la cause des rides d’expression. La toxine botulique (Botox®) s’attaque à l’origine du mal : les muscles.

L’injection de toxine botulique (vistabel®) est efficace sur les rides verticales inter sourcilières (glabellaires) quelles que soient leur sévérité et son action n’est vraiment perceptible que 10 à 15 jours après l’injection.

Ainsi on y obtient les meilleurs résultats au niveau de la zone du regard qui est l’aire de prédilection de ces injections.

En relaxant les muscles de cette zone, la toxine botulique (Botox®) diminue la puissance de la contraction musculaire, ce qui a pour effet d’effacer provisoirement les rides d’expression et de donner une apparence plus détendue, sereine, reposée et moins sévère.

L’efficacité thérapeutique de la toxine botulique (Botox®) sur les rides verticales inter sourcilières (glabellaires) ne commence que 72 heures après l’injection de Vistabel® et atteint son maximum 10 à 15 jours plus tard.

L’effet du traitement dure au début environ 4 mois puis plus longtemps lors de la répétition du traitement.

L’intervalle entre deux traitements ne doit pas être inférieur à trois mois.

Le produit n’étant efficace que 3 à 6 mois, les injections de toxine botulique (ou Botox®) doivent être renouvelées deux à trois fois par an puis progressivement 1 fois par an car les muscles seront de plus en plus relaxés.

Ces injections ne sont pas ou peu douloureuses, et donnent un aspect de « lifting frontal ».

Si les rides sont trop profondes et persistent au repos, les injections de produits de comblement viendront parfaire la correction.

Réalisées trois semaines après l’injection de toxine botulique (Botox®) qui elle-même prolongera leur efficacité.

Les effets secondaires 
Les contre indications

Quelques effets indésirables peuvent survenir :

Fréquents :
Un patient sur quatre souffre d’effets indésirables passagers (maux de tête, hématomes, douleurs faciales, léger affaiblissement de la paupière) liés à la diffusion du produit.

Exceptionnellement :
Si le produit atteint le muscle releveur de la paupière, le patient se retrouve avec la paupière supérieure tombante (un « ptôsis »).

Si les muscles moteurs des yeux sont touchés, des troubles de la vue peuvent apparaître (strabisme, sécheresse oculaire, larmoiements… ). Ces accidents, réversibles en quelques semaines, sont extrêmement rares si la technique d’injection de Vistabel® (ou Botox®) est pratiquée par des Dermatologues bien formés

L’injection est strictement interdite aux femmes enceintes ou allaitantes. Lors de certaines maladies neurologiques, telle la myasthénie.

De plus, une semaine avant chaque séance, il ne faut pas prendre d’aspirine ou d’anti-inflammatoire et, douze heures après l’injection ne pas exercer de pression sur la zone traitée.

L’association avec des antibiotiques de la classe des Aminosides est à éviter, donc utiliser un autre antibiotique ou attendre la fin du traitement pour de nouveau pratiquer une injection.

Enfin, il est recommandé d’éviter de se pencher dans les 4 heures qui suivent une injection de Vistabel® (ou Botox®), mais effectuer des froncements des muscles traités dans les heures qui suivent aide le produit à bien se fixer dans les muscles ciblés.

Après l’injection de Vistabel® (ou Botox®) : éviter toute activité sportive et éviter de se pencher pendant au moins 4 heures, et ne pas masser les zones injectées dans les 12 heures suivantes.

Enfin il est déconseillé de prendre l’avion le jour même.