L'échographie morphologique

Aux alentours de la 22e semaine, vous allez passer la deuxième échographie,
dite « morphologique ». À quoi sert-elle et comment va-t-elle se dérouler ?

 

En Belgique, trois échographies sont prévues pendant la grossesse et remboursées par l’INAMI. La deuxième est en général programmée à la 22e semaine d’aménorrhée (absence de règles), au 2e trimestre. Cette échographie dite « morphologique » est particulièrement importante car elle vise à examiner votre bébé sous toutes les coutures afin de vérifier que son développement se déroule normalement et qu’il ne souffre d’aucune malformation.

Un examen de dépistage 

La technique utilisée sera la même que pour votre première échographie : le gynécologue passe sur votre ventre une sonde qui émet des ultrasons, qui sont à leur tour renvoyés par les tissus qu’ils rencontrent, ce qui permet (3) de créer une image du fœtus.

Toutefois, il s’agit d’un examen plus poussé, consacré au dépistage d’éventuelles anomalies. Le gynécologue doit suivre un cahier des charges précis avec une série de points à vérifier :

  • Il analysera chaque élément de la morphologie du bébé : cerveau, visage, thorax, cœur, colonne vertébrale… pour vérifier qu’il se développe normalement.

  • Il évaluera sa croissance (poids et taille), l’aspect du placenta et son lieu d’insertion, la quantité de liquide amniotique

C’est aussi le moment où il confirmera le sexe du bébé, si ce n’était pas déjà fait à la première échographie.

24944-dilatation-col-de-l-uterus.jpg

En pratique 

  • La consultation dure environ 30 minutes. Le gynécologue analyse les images en direct et il vous rassurera sur les résultats en fin de séance.

  • 48 heures avant l’échographie, veillez à ne pas appliquer de corps gras (crème anti-vergeture, huile…) sur votre ventre car ils constituent une barrière aux ultrasons, ce qui donnera une image de moins bonne qualité.

  • Comme c’est un examen plus poussé qui nécessite de l’entraînement, il est possible que votre gynécologue vous réfère pour cette échographie spécifique vers un confrère qui a plus d’expérience en la matière.

  • Il arrive qu’on doive compléter l’examen lors d’un rendez-vous ultérieur si le fœtus était dans une position peu favorable pour l’examen.